Trop de décibels dans les transports

Publié le par dans la rubrique Articles Santé.

Le crissement du métro sur les rails, la sonnette stridente du tram ou encore les klaxons des automobilistes pressés… Et si les transports nous exposaient à des sources sonores trop élevées pouvant abîmer notre audition ? C’est la question que se sont posée des chercheurs de l’Université de Toronto, au Canada. Les résultats de leur étude ont été publiés dans le Journal of Otolaryngology.

Pour mesurer l’exposition au bruit dans les transports, les chercheurs ont placé, sur les cols des chemises de plusieurs personnes, des dosimètres afin de mesurer les décibels qui parvenaient à leurs oreilles. Les usagers ont emprunté, entre 7h et 19h, toute sorte de transports : métro, vélo, voiture, bus et tramway. L’équipe a recueilli au total 210 mesures qu’elle a pu ensuite analyser.

Les automobilistes à l’abri dans leur voiture

Les transports les plus bruyants sont le métro et le bus ! Respectivement 20% et 80% des bruits enregistrés dépassaient les 115 décibels, soit au-dessus des recommandations. C’est même sur le quai du métro que les bruits sont en moyenne plus élevés. Il faut savoir qu’une exposition de plus de 4 secondes à 115 décibels et d’une seconde à 120 décibels expose l’individu à un risque accru de perte d’audition. Le seuil de 120 décibels marque d’ailleurs le début de la douleur. Les niveaux les plus faibles de bruits ont été, en revanche, observés parmi les automobilistes et les marcheurs.

La perte auditive est l’un des troisièmes problèmes de santé les plus répandus au monde. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que plus de 360 millions de personnes vivent avec ce handicap. Les jeunes sont les plus à risque de voir leur audition diminuer, car ils s’exposent régulièrement, de manière récréative, à des sons forts. À mesure que le réseau de transport se développe, les chercheurs estiment qu’il faudrait davantage se concentrer sur les matériaux et les équipements qui permettraient l’élaboration d’un environnement plus silencieux.

À lire aussi :

Nuisances sonores : un tiers des habitants des grandes villes concerné

Trainsurfing : nouvelle pratique mortelle chez les jeunes

Journée mondiale de la surdité : l’espoir de la thérapie génique

Source:: Top Santé