Le calcium en cause dans la maladie de Parkinson

Publié le par dans la rubrique Articles Santé.

La présence en excès dans le cerveau de calcium pourrait être un facteur de risque de développement de la maladie de Parkinson, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Nature Communications.

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative provoquée par un mouvement anormal de protéines naturelles qui se lient à d’autres protéines, pour former des fibrilles amyloïdes d’ alpha-synucléine. Ces dépôts sont les biomarqueurs de la maladie.

Le calcium en cause dans la maladie de Parkinson

Les chercheurs de l’Université de Cambridge aux ont étudié grâce à des techniques de microscopie de super-résolution le comportement de l’alpha-synucléine à l’intérieur des cellules. Ils ont observé que le calcium permettait l’interaction entre des structures membraneuses à l’intérieur des terminaisons nerveuses et une protéine, l’alpha-synucléine, associée à la maladie de Parkinson.

«  L’alpha-synucléine apparaît presque comme un capteur de calcium : en présence de calcium, elle change de structure et interagit avec son environnement, ce qui est probablement très important pour son fonctionnement normal », explique le docteur Amberley Stephens, auteur de l’étude.

«  Cependant, l’équilibre calcium et alpha-synucléine est important dans la cellule, et quand il y en a trop de calcium ou trop d’alpha-synucléine, l’équilibre est rompu et ce déséquilibre induit le phénomène d’agrégation menant à la maladie de Parkinson ».

Le déséquilibre peut être causé par une augmentation du taux de calcium dans les neurones, or, il existe des traitements permettant de bloquer l’excès de calcium. Une nouvelle voie dans le traitement de la maladie de Parkinson ?

A lire aussi:

Maladie de Parkinson : le sport pour améliorer la qualité de vie

Parkinson : les idées reçues sur la maladie

Infographie : tout savoir sur la maladie de Parkinson

Source:: Top Santé